Brain Travellers by Mediüm

Un EP signé post-rock, electro

Influencés par High Tone, Brain Damage ou encore Idem, ce nouvel EP succède « W. Syndrom » (2013), « We are all numb3rs » (2014). 11 années d’existences déjà et de notre côté on apprend tout juste à les connaître, Mediüm met en avant une touche voyage certainement l’héritage du défrichage de ses débuts. On apprécie particulièrement les alternances d’influences au sein d’une même track qui se font avec des alternances douces et transparentes, on en perdrait la notion du temps. Au sommet du podium de notre écoute de Brain Travellers notre favoris  est Octopus 2.0, remix de Octopus qui faisait l’ouverture de « Triptik »(2008) où le côté dub était beaucoup plus présent.

Pour les fans de post-rock électro on vous renvoie aussi à l’écoute de Victor by Féroces.

 6 morceaux:
4 originaux et 2 morceaux en version 2.0

 

 

Un nom d’EP tiré par les neurones

Nous avions plusieurs idées en tête pour cet EP, et après avoir fini l’enregistrement et le mixage puis plusieurs écoutes, ce sont ces deux thématiques, « Brain » et « Travellers » qui nous paraissaient ressortir de tout ça.
Brain qui fait écho à Mediüm et nous caractérise, symbolisant le côté un peu mystique d’une part et d’autre part on peut considérer le terme dans sa signification plus littérale et cela évoquera plutôt dans ce sens la notion de réseau neuronal qui nous offre une connexion au deuxième terme que nous dégagions : « Travellers ». En effet la thématique du voyage via un réseau un peu abstrait nous parlait bien. Et encore une fois cela rejoignait notre identité visuelle basée essentiellement sur des formes et modélisations abstraites.

En résumé Brain Travellers peut signifier un voyage mental, un voyage des sens.
C’est ce que nous recherchons au fond en écoutant ce genre de musique instrumentale comme nous le faisons, c’est de pouvoir laisser l’esprit libre au voyage vers une autre dimension.

L’équilibre des influences

C’est une nouvelle étape, il s’agit de notre 4ème EP/album.
Il représente l’aboutissement des mélanges de styles de musique qui sont présent dans notre musique.
Nous avons atteint sur cet album un équilibre que nous recherchions par rapport aux différentes influences.

Chez Mediüm, tout est auto-produit

De la création à l’enregistrement ou encore le mixage… Mediüm fonctionne complètement en autoproduction, donc on s’occupe réellement de tout nous même, la partie musicale, composition, enregistrement etc.. et aussi le reste, l’organisation des concerts, la gestion des pages internet. Pour l’artwork Laurent que l’on retrouve à la guitare et au clavier s’est occupé de la réalisation.

L’auto-production explique aussi pourquoi on prend le temps et qu’on ne sort pas un EP tous les 6 mois, effectivement on ne donne pas des news tout le temps de façon régulière mais c’est simplement parce qu’on est occupé à travailler sur les projets du groupe.

On remercie d’ailleurs tous les gens qui nous soutiennent et qui nous encourage dans notre projet, nos proches, groupes d’amis etc..

3 année d’évolutions depuis le précédant EP

On a pris notre temps pour faire cet EP, et évoluer dans nos vies personnelles.
Nous avons toujours continuer le projet, continuer à composer, simplement nous préférons ne pas nous forcer à sortir un album tous les ans, si pour nous les morceaux que nous avons ne sont pas prêts. Suivez nous sur notre page facebook, c’est ici que l’on donne le plus de nouvelle du projet.
Aujourd’hui nous sortons ce 4ème EP, nous allons voir pour pouvoir le présenter en concert.
N’hésitez pas à nous contacter d’ailleurs si vous souhaitez voir Mediüm en concert.

Les origines: 11 ans déjà

Le groupe existe depuis 2006, la formation a évolué depuis mais l’identité de Mediüm reste la même.
Le nom du groupe a plusieurs significations pour nous.
Alors non on est pas des fans de voyance ou de la série éponyme lol, mais la dimension un peu mystique de ce nom nous a plu.
Nous avons toujours aimé les sons un peu dub, aériens, bref un peu planant du coup ça collait bien.
Bien sûr il y a un côté rock et electro dans notre musique, et le terme « medium » contraste avec par exemple le « hard rock », c’est rock mais pas aussi brut et plutôt distillé dans une mouvance autre.

Autre point quand nous avons démarré le projet, nous nous étions fixé une dimension pour le groupe : medium.
En effet nous savions que l’objectif n’était pas de devenir un groupe à plein temps et d’une envergure à faire de très grosses salles de concert, car nous avions tous d’autres objectifs personnels dans la vie.
La musique et ce projet est pour nous une grande passion mais nous ne pouvions nous y consacrer à temps plein.
Néanmoins nous voulions monter un projet sérieux et cohérent et je pense que nous avons réussi car le projet a maintenant plus de 10 ans, nous venons de sortir notre 4ème opus : « Brain Travellers »